Débuter la piste !

C’est décidé, en 2017, je me mets à la piste, et sérieusement !

L’envie d’exploiter une moto jusqu’à ses limites (ou certainement les miennes !), d’apprendre à la maitriser, de comprendre son comportement… Et surtout de se faire plaisir en roulant vite tout en évinçant une partie du risque lié à la circulation sur route…

Les motos sportives et la vitesse m’ont toujours attiré… Le circuit, moins…

Mais aujourd’hui, rouler sur route avec un tel engin ne m’apporte plus le même plaisir. C’est certes valorisant, exaltant de rouler avec une machine faisant le 0 à 100km/h en moins de 5 secondes… Mais les infrastructures et le trafic routier actuels ne permettent pas de profiter intégralement d’une moto offrant de telles performances !

Le circuit est donc le choix de la raison, ou tout du moins, c’est ce que j’essaie de me dire !

Pour faire les choses bien, je voulais une moto dédiée à cela, ne pas avoir à la démonter/remonter tous les week-ends, que je ne sois pas bloqué si elle venait à chuter…

Le budget le permettant, j’ai donc fait l’acquisition d’une Triumph Daytona 675 de 2006. La première génération de 675, encensée à l’époque pour son moteur 3 cylindres et la qualité de sa partie cycle… Les japonaises en ont pris pour leur grade cette année là !

Mon choix s’est porté sur cette moto pour plusieurs raisons :

  • Le tarif : C’était la « 600 » la moins chère en 2006, les occasions sont donc plus abordable qu’une R6, GSXR…
  • Le 3 cylindres : J’avais envie d’essayer ce moteur plus longuement et voir ce qu’il pouvait vraiment avoir de si spécial…
  • La quantité de pièces disponibles : Les Daytona se sont très bien vendues et beaucoup ont fait de la piste avec, on trouve donc une quantité importantes de pièces d’occasion pour s’équiper… D’autant plus que la plupart des pièces sont compatibles entre les années 2006-2010…
  • La bonne occasion : J’ai eu la chance de trouver une belle Daytona pas trop loin de chez moi à un tarif plutôt bas, j’ai sauté sur celle-ci, en espérant qu’il n’y ait rien de caché qui puisse ruiner la bonne affaire !

Reste maintenant à l’équiper afin qu’elle soit prête pour la nouvelle saison. Rien d’extravagant, mais surtout de quoi la protéger en cas de chute pendant mon apprentissage… Pour les performances, on verra l’année prochaine !

Ce contenu a été publié dans Circuit, Daytona, Moto, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.